ELIO TISI

  • image01
  • image02
  • image03

ELIO TISI

Dessin
Peinture
Photographie

Exposition à l'Espace GT-Mundart
du 09.11.2017 au 01.12.2017
Festival "La Photographie Marseille #7"

Galerie


Parcours

Né en 1958 à Fabriano (Italie).
Vit et travaille à Marseille.



Elio Tisi, se sert de sa formation scientifique (baccalauréat en chimie et dessin industriel) et de son analyse de l’histoire de l’art italien pour développer une technique picturale particulière et un concept qui prend racine dans le ‘’mouvement minimal’’ et dans la ’’ peinture métaphysique’’. Il travaille principalement la peinture acrylique très diluée sur le papier de Fabriano fait main et sur papier Canson.

Il développe une esthétique nouvelle, nourrie des fresques de Giotto et des ‘’places d’Italie’’ de Giorgio De Chirico. Un univers de silence et d’énigme avec juste ce qu’il faut de mystère autour de la création. Le monde que l’on perçoit dans ses diptyques est le nôtre, mais quelque chose d’à peine décalé nous le rend presque incompréhensible. On pourrait avancer que cette narration à minima (narrazione minima), qui sert de titre à ses séries picturales, est une fiction qui ne dépend ni du plasticien ni du spectateur. Une fiction dont le but n’est pas d’imaginer une finalité romanesque, mais d’irriguer d’un récit en suspens un monde lui-même en suspens.

De 1991 à 1998 expose dans le sud de la France et présente un travail informel sur l’idée du visage/non visage. Les deux ans suivants il perfectionne sa nouvelle technique en travaillant la série des demeures organiques. En l’an 2000 il entreprend la ’’narrazione minima’’ qui demeure aujourd’hui son expression principale.

Les dernières œuvres d’Elio Tisi, autant peintes que photographiées, ont pour sujet le cadre urbain, la ville ou plutôt des bouts de ville, voire des bâtiments singuliers.
Ces représentations ont une particularité qui les rapproche des œuvres de Giorgio de Chirico ou la figuration humaine est quasiment absente. Chez Elio Tisi elle l’est totalement comme tout autre élément anecdotique qui permettrait une datation.
Ces oeuvres minimalistes sont intemporelles et non situées. Elles renvoient à une réflexion sur le temps et, plus loin, sur la condition humaine et sa vacuité.
Ce qui nous fait ’’rester’’ devant l’œuvre c’est l’évidente qualité plastique. Ici le jeu de lumière et d’ombre privilégie les ombres géométriques. Ces compositions sont élaborées et rien n’est dû au hasard des prises de vue.
Là où on verrait une série de photos une œuvre peinte vient malicieusement se glisser.



Expositions :
2017. "minima", Espace GT-MundArt, Festival 'La Photographie Marseille #7', France
2017. "dimora nera", Galerie du Tableau, Marseille, France
2016. "dimora nera", La Cane Bière, Marseille, France
2015. "same procedure as every year James ...", Espace GT-MundArt, Marseille, France
2014. "jeu de cadre", Espace GT-MundArt, Marseille, France
2014. "arabica erotica", Galerie La Esquina, Marseille, France
2013. "02/13*13", Galerie la tangente, Marseille, France
2013. "narration à minima", Galerie La Esquina, Marseille, France
2010. "marche di carta", Museo della Carta e della Filigrana, Fabriano, Italie
2010. "le sublime 2", Galerie du Tableau, Marseille, France
2010. "le sublime", Galerie CO.AR.CO, Marseille, France
2009. "ecodisegni", Sangiorgi Med Gallery, Laigueglia ( SV), Italie
2008. "movimento lento", Galerie La Poissonnerie, Marseille, France
2005. "il grido delle veline", Galleria Sangiorgi, Laigueglia (SV), Italie
2002. "narrazione minima", Galerie La Tête d’Obsidienne, La Seyne Sur Mer, France
2002. "100% tela e cotone", Istituto Italiano di Cultura, Marseille, France
2001. "rosea narratiuncola", Galerie du Tableau, Marseille, France
2000. "image sur image", Galerie Arc-en-ciel, Liévin, France
1999. "image sur image", Galerie de la Friche La-Belle-de-Mai, Marseille, France
1998. "percorso di un volto", Istituto Italiano di Cultura, Marseille, France
1997. "les dix jours de l’art contemporain", Espace Sinibaldi Design International, Marseille, France
1996. "volto impronta", Club de la Presse, Marseille, France
1995. "éphémère mystique", Installation au cours St.Thomas d’Aquin (Bastide du XVIIe s.), Marseille, France
1993. "petit format", Galerie Caméléon, Marseille, France
1992. "du sol au plafond", Galerie Parallèle, Aix-en-Provence, France
1991. "volto / non volto", Espace Daniel Granier, Marseille, France


  • img01
    @Stanley Greene, 1991
  • img01
    @Franco Zecchin, 2008
  • img01
    @Franco Zecchin, 2010

narrazione minima

Presse


Alain Gromelle
Architecte urbaniste

Galerie Mund'Art

Paris Art
Magazine d'Art

Galerie du Tableau

François Bazzoli
Historien de l'art

Personnages / paysage

narrazione minima

Contact